Le Mérens, le prince noir de l'Ariège.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Mérens, le prince noir de l'Ariège.

Message par Kiusk le Dim 17 Sep - 1:24

Le cheval de Mérens, à la robe noire, parfois nommé poney ariégeois, est une des merveilles de l'Ariège. D'origine très ancienne, il présente de nombreuses ressemblances physiques avec les chevaux représentés par les magdaléniens il y a 13 000 ans. Longtemps utilisé par les paysans dans le région de Foix, Le Mérens est sauvé de la disparition par Lucien Lafont de Sentenac et des communautés d'inspiration hippie. Les loisirs équestres dans les années soixante-dix relance son élevage.
Il est aujourd'hui utilisé pour l'entretien écologique des régions montagneuses grâce à son pied sûr et sa rusticité. Il est également utilisé comme cheval de randonnée. Le Mérens a été exporté, entre autres, sur l'île de La Réunion et aux Pays-Bas. Jean-Louis Savignol, éleveur, pratiquant la transhumance préfère le nom de « méringais ». Merens étant la localité dont il est originaire.
L'ancêtre direct du Mérens gagne cette vallée pendant le quaternaire, il y a 15 000 ans. Cet animal sauvage adapté au climat froid se déplace peut-être vers les montagnes pour échapper au réchauffement climatique qui accompagne la fin de la dernière période glaciaire. La race remonte vraisemblablement à la Préhistoire, son isolement sur plusieurs millénaires expliquerait son homogénéité. On le retrouve peints et gravés sur les parois de la grotte de Niaux, il y a quelque 13 000 ans. Le Mérens est domestiqué à partir du néolithique ou de l'âge du bronze, la sélection par l'homme faisant peu à peu évoluer son modèle vers l'actuel.
Le Mérens moderne toise idéalement de 1,45 m à 1,55 m au garrot, ce qui en fait un cheval de taille petite à moyenne, pour un poids de 400 à 500 kg. La taille souhaitée est de 1,49 m pour les mâles et 1,45 m pour les femelles. Les individus de moins d'1,47 m peuvent être considérés comme poneys pour certains concours de sports équestres. Les chevaux élevés dans les vallées ou en plaine sont toujours plus grands que les chevaux de montagne, qui mesurent environ 1,31 m. L'allure générale du Mérens moderne est énergique, sa musculature solide, il dégage une impression de densité, de robustesse et une certaine noblesse.
Chaque année, durant la dernière semaine d'août, se tient le rassemblement de Bouan, en Ariège, rendez-vous incontournable des passionnés de Mérens. Ce cheval est également présenté régulièrement au salon du cheval de Paris et au salon de l'agriculture. Si le Mérens est élevé le plus souvent en Ariège de façon extensive au plein air toute l'année, tous n'effectuent pas la transhumance. Les chevaux les plus proches du type originel et de son mode de vie se trouvent dans des vallées entre les hautes montagnes pyrénéennes, près de la principauté d'Andorre.
L'effectif est assez restreint. En France en 2014, environ un millier de juments Mérens sont saillies par 90 étalons en activité.

avatar
Kiusk
Admin

Messages : 215
Date d'inscription : 29/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://kiusk.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum