Valerian, la cité des eaux mouvantes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Valerian, la cité des eaux mouvantes.

Message par Kiusk le Mer 23 Aoû - 4:13

" Galaxity, métropole du futur et capitale de l'empire galactique terrien. Avec le développement du voyage instantané dans l' espace temps, la structure de la société s'est radicalement modifiée"
L'adaption de Luc Besson aura été l'occasion d'une réédition à un prix modique dans les maisons de la presse, du premier Tome de la série Valérian, écrite par Pierre Christin et dessinée par Jean-Claude Mézières. La collaboration des deux amis, de retour des Etats-Unis, débute en 1968 dans le journal Pilote, où " la cité des eaux mouvantes" sera prépubliée. L'album proprement dit sortira en 1970. Quelques planches, à travers le Far-West, témoigne du travail comme  Cow-boy de Jean-Claude Mézières sur le sol américain.
Les deux auteurs auront d'ailleurs hésité avant de choisir la science-fiction, mais le western était déjà occupé par Blueberry chez Pilote. Lecteurs de romans SF, ils se lancent donc dans cette aventure et on mesure aujourd'hui à quel point ils ont pu influencé le cinéma par la suite.
Les voyages spatio-temporels de Valerian et Laureline ont probablement influencé des réalisateurs comme George Lucas. La bande dessinée des années 70 connait son âge d'or, et Mézières est lui influencé par Franquin. Construire ce nouvel univers, n'est pas chose aisée mais très vite le courant passe entre les deux auteurs et les lecteurs.
Le premier tome de la série postule la fin de la civilisation terrienne en 1986, suite à une catastrophe nucléaire. Et Tchernobyl viendra faire écho à cette prédiction. C'est depuis le 24ième siècle que Laurelien et Valerian, agents du service spatio-temporel de Galaxity, sont chargés de voyager dans ces années 80 afin de mettre un terme aux agissements du terrible Xombul qui veut changer le cours de l'histoire et prendre le contrôle de l'univers. Ce scénario apocalyptique donne lieu à des planches superbes où New-York est sous les eaux, et est envahit par la végétation luxuriante.
L'idée de départ du voyage spatio-temporel est la bonne. L'intrigue donne lieu à un dépaysement permanent, puisque d'une planche à l'autre on se trouve plonger dans l'espace puis d'un coup en plein New-York post-apocalyptique. La collaboration entre le scénariste et le dessinateur est une pleine réussite.
Les personnages secondaires fonctionnent à merveille. Le chef des bandits Sun Rae, directement inspiré du pianiste de Jazz ou le savant Schroeder, rapellant l'acteur défunt Jerry Lewis, interprétant Docteur Jerry et Mister Love, sont charismatiques. Sur ce point, les auteurs auront tiré des leçons de Gosciny et Astérix.
Valerian et Laureline sont au début de leurs aventures mais ils sont déjà les garants d'un certain courage, une intelligence et une fermeté pour dépasser les épreuves et les embuscades qui leur sont tendues sur la route du temps. Une série à lire ou relire donc, afin de voyager dans les couloirs spatio-temporels!



avatar
Kiusk
Admin

Messages : 210
Date d'inscription : 29/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://kiusk.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum