Triomphe, l'album prophétique!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Triomphe, l'album prophétique!

Message par Kiusk le Dim 23 Juil - 0:09

Triomphe fait partie  des albums importants de cette année 2017. Nous n'avions pu ou su écrire sur cet objet non identifié. Il nous manquait des clefs et une certaine dose de subtilité pour écrire sur cette grande réussite.
Senga, le premier titre d'Agnes Gayraud alias La Féline, est aussi le nom de la pouliche qui a remporté le prix de Diane cette année. Coincidence, réincarnation, il y a quelque chose de divin chez Agnès Gayraud, nouvelle génération. Les guerrières qui peuplent Triomphe  sont l'incarnation féminine de la lumière du jour, et possèdent ce côté téméraire de la déesse de la chasse.
Finalement nous sommes tous ces loups qui suivent "Senga" alias Agnès, "comme un chien" depuis des années. Nous l'avions repéré avec le fabuleux "Adieu l'enfance" plutôt minimaliste et intime. Nous la retrouvons avec une mythologie peuplée de guerrière mangas.
"Le royaume", le second titre évoque une révolution en marche dont on ne sait pas si l'issue ne sera pas cinglante. Car derrière ses ritournelles, se cachent un propos politique et révolutionnaire qui n'est en rien pacifique. Il se joue là une guerre entre deux forces opposées et irréconciliables.
Au troisième titre, la mer avalée, ce sont tous ces tourments qu'il s'agit d'avaler, dépasser. Comme dans le précédent album, il est nécessaire de dire Adieu, de renoncer à sa condition mortelle.
"Trophée" est à la fois la réussite de cet album et sa dimension cruelle. Deux guerrières de Mangas s'affrontent et la violence qui en surgit ne cache pas son nom. Ici encore des forces obscures s'affrontent sans aucune miséricorde.
Samsara est plus subtile, et à la mort annoncée dans le titre précédent, la Féline nous propose la résurrection "dans mille ans, la prochaine fois".
Les cuivres de "La femme du kiosque sur l'eau" annonce comme les trompettes de la mort, la fin d'une civilisation qui devrait changer en 10 ans. On ne parvient pas à savoir si cette nouvelle civilisation sera plus pacifique mais augure une certaine harmonie.
Car il y a quelque chose de prophétique, dans cette oeuvre originale à la construction subtile et éclairée. Nouveau soulèvement en marche dans Comité rouge, qui fait écho aux attentats terroristes de ces dernières années. Il va falloir se préparer à cette violence présente et future.
L'enjeu de l'album est ce combat éternel entre des forces éclairés et d'autres plus obscures.
Séparés, le tube de l'album voit surgir une certaine mélancolie et l'obligation potentielle de renoncer à ce que nous avons de plus chers. Il n'y a pas vraiment d'alternative il va falloir "plonger" dans les méandres de notre conscience.
Gianni est peut être le moment de légèreté et de grâce de l'album. Confronté à un éternel séducteur, la Féline cherche les cartes qui pourront lui prédire l'avenir  de ce sempiternel combat et la nature même de cette future civilisation.
Nu, jeune, léger clôt l'album sur une pointe d'espoir. Espoir en une jeunesse susceptible de transformer cette "obscurité" que l'album laisse parfois entrevoir.

https://www.deezer.com/fr/album/14726812

avatar
Kiusk
Admin

Messages : 203
Date d'inscription : 29/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://kiusk.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum