La disparition du moineau, révélateur de la qualité de vie en ville.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La disparition du moineau, révélateur de la qualité de vie en ville.

Message par Kiusk le Sam 22 Juil - 3:45

Enfant, ils peuplaient, nombreux, le poirier du jardin de chez mes parents. Aujourd'hui, ils sont devenus invisibles. Le moineau vient à disparaitre en région parisienne. En Ile de France, la population du moineaux domestiques aurait chuté de 50%. Dans certains arrondissements de Paris, il aurait complètement disparu.
Globalement, le moineau voit sa population chutée dans toute l'Europe occidentale. "En Grande-Bretagne, c’est de l’ordre de 90% à 95% des effectifs de moineaux domestiques qui ont diminué dans tout le pays depuis 10 ou 15 ans", indique Frédéric Baroteaux, du Centre de recherches sur la biologie des populations d’oiseaux. "C’est énorme, ils ont quasiment disparu", précise t-il.
Ce constat alarmant a été confirmé par certaines études dans d’autres pays, en Allemagne (50% de diminution des oiseaux à Hambourg en trente ans), en République Tchèque (60% de baisse à Prague en 20 ans), aux Pays-Bas, en Belgique, Italie, Finlande.
C’est l’environnement immédiat du moineau, donc le notre, qui est affecté, selon les experts. Car le Passer domesticus est l’espèce d’oiseau la plus inféodée à l’homme dont il dépend pour son habitat (nids sous les toits, dans des conduits et cavités de toutes sortes) et sa nourriture (débris, miettes de pain). Paris était d’ailleurs un des bastions de l’espèce.
Sa mauvaise santé n'est pas franchement rassurante pour l'homme. Car la disparition du moineau est un marqueur pour notre propre environnement. Plusieurs phénomènes expliqueraient ces diminutions de population.
La pollution au premier plan, avec en 1989 l'arrivée de l'essence sans plomb. L'éther et le benzène pourraient affecter les insectes dont les jeunes moineaux sont friands. Les herbicides de plus en plus répandus dans les jardins publics auraient aussi pu empoisonner les graines dont raffolent les moineaux une fois devenus adultes.
Une deuxième piste explorée par les scientifiques seraient les ondes. Il a déjà été démontré qu'elles désorientaient le Rouge-gorge. La multiplication des antennes et des téléphones auraient donc pu altérer l'épanouissement du moineau domestique. On frémit en pensant que ces fameuses ondes ne seraient donc pas si anodines. Et si elles sont mauvaises pour les oiseaux, il est probable que l'homme ne soit pas mieux loti.
La troisième cause serait l'embourgeoisement des grandes villes. La construction de bâtiments modernes. Le moineau a besoin de friches, de cavités qu'on ne trouvait que dans les quartiers populaires.
Si la baisse des populations ne joue pas un rôle dans l'équilibre de l'écosystème. Sur un plan purement symbolique, il serait grand temps de se poser des questions sur notre environnement et la qualité de vie de ses villes où l'on s'entasse sans trop réfléchir.

avatar
Kiusk
Admin

Messages : 215
Date d'inscription : 29/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://kiusk.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum