Charlélie Couture et l'exil américain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Charlélie Couture et l'exil américain.

Message par Kiusk le Mer 24 Mai - 10:40

Dimanche, je paresse sur le net à la recherche d'un article intéressant. Je tombe par hasard sur l'annonce du retour en France de Charlélie Couture. Installé depuis quinze à New York, il rentre, dégoûtté par Trump, dit-il, et convaincu par l'élection de Macron. On peut être sceptique sur ses arguments qui sonnent un peu faux. Je me souviens combien j'ai pu l'écouter adolescent et combien son univers musical était riche entre 1980 et 1985. Depuis je l'avais un peu oublié comme petit à petit on oublie un ami d'enfance. L'artiste semble dorénavant plus prompt à faire la morale sur son mur Facebook ou à évoquer ses réflexions politiques qu'à réellement écrire de bonnes chansons. Devenu artiste plasticien à Manhattan où il a une galerie, l'homme est pour la suppression de l'impôt sur le revenu. On en conclut qu'il n'a pas connu le succès escompté à New-York, pas plus que de l'autre côté de l'Atlantique, depuis pas mal d'années déjà. L'album réalisé en 2014 avec Benjamin Biolay n'est pas franchement une réussite. Pourtant Charlélie fut dans les années 80 une étoile naissante et un artiste prodige de la scène rock française. Entre 1981 et 1985, il enregistre ni plus ni moins 5 albums essentiels: Pochette surprise, Poèmes rock, Quoi faire?, Crocodile Point, Art & Scalp. Ses chansons sont d'une richesse inouie. Rock, Reggae, disco, tout ce qu'il compose se transforme en or. Le grand public retiendra principalement les titres, Comme un avion sans aile ou la Ballade du mois daoût 75 mais inspiré par Tom Waits, Mike Rimbaud, Lou Reed, ses textes et ses compositions à l'époque forme un univers hors norme qui fascine son public étudiant ou adolescent. A partir des années 90, le temps se gâte. Ses voyages en Australie sont sympathiques mais les compostions ne sont plus vraiment à la hauteur de ce qu'il pouvait faire à 25 et 30 ans. En même temps qu'il cède à la facilité, le public et les radios le boudent. On peut rêver secrètement alors qu'il enregistrera à nouveaux de beaux albums. Peut être que la nouvelle scène française contemporaine l'inspirera plus que Macron? Je songe à Rone, Chloé ou Superpoze. En attendant j'écouterai de temps en temps, les Anglais en Vacances ou Des gens sûrs en souhaitant qu'il réussisse...

avatar
Kiusk
Admin

Messages : 157
Date d'inscription : 29/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://kiusk.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charlélie Couture et l'exil américain.

Message par Kiusk le Mer 24 Mai - 10:47

Je vous suggère cette playlist pour mesurer combien Charlélie Couture se fut bien!

http://www.deezer.com/playlist/3158222242
avatar
Kiusk
Admin

Messages : 157
Date d'inscription : 29/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://kiusk.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum