Courses de dromadaires et jockeys robots dans les pays du Golfe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Courses de dromadaires et jockeys robots dans les pays du Golfe.

Message par Kiusk le Mer 25 Jan - 16:52

A l'heure où l'on évoque la robotisation et la raréfaction du travail, les courses de dromadaires qui se déroulent tous les ans à quarante kilomètre de Dubai pourraient donner des idées, puisque ce sont des robots jockeys qui actionnent la cravache. Plus sérieusement, il peut envisageable que nos jockeys enviés dans tout l'hexagone et aux performances sportives certaines soient dans l'heure remplacer par des robots. Mais ce sont les droits de l'homme qui ont été évoqués pour basculer vers cette grande transition.

Très populaire dès les années 60, dans les pays du Golfe, les courses de dromadaires ont généré d'énormes sommes d'argent. Si bien que dès les années 70, est apparu un traffic beaucoup moins admissible : le traffic d'enfant. Les propriétaires de dromadaires étaient à la recherche de jockeys toujours plus légers pour augmenter les performances de leurs montures. Ils firent venir clandestinement des enfants, dont certains avaient à peine 6 ans, d'Asie du Sud ou d'Afrique. Ils étaient la plupart du temps affamés, afin d'être le plus léger possible sur le dos du camélidé.

Sous la pression internationale, le comité organisateur des courses dans le Golfe prit la décision en 2004 de remplacer les jockeys par les robots. On peut considérer cependant que ce sont bien une trentaine d'année où les enfants ont servis d'esclaves pour ce sport et ont été exploités en toute impunité. Ce sont malgré tout bien les droits de l'homme qui ont été mis en avant pour remplacer les jockeys par des machines.

Les Qataris firent appel à une société suisse pour la fabrication de petits robots en matériaux composites. Les jockeys robots sont à l'heure actuelle placés sur le dos du dromadaire qui sont commandés d'une voiture par l'entraineur. Equipés de haut parleur pour diffuser les cris de l'entraineur ou du propriétaire, la cravache est également commandée à distance. Ils pèsent environ quinze kilos et ne coutent que 200 euros. Ils sont fabriqués et réparés à proximité du champ de course.

Sous un poids encore plus léger que l'étaient celui des enfants, les dromadaires et leur jockey robot parcourent la piste longue de cinq kilomètres en moins de huit minutes.

avatar
Kiusk
Admin

Messages : 217
Date d'inscription : 29/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://kiusk.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum